top of page

Écoulement de Surface

L’Écoulement de l’eau de surface est la cause principale du développement de la Sécheresse et de l’Aridité. La sécheresse est une situation momentanée qui peut s’arrêter avec la prochaine pluie. l’Aridité est une forme de sécheresse permanente sur une zone ou il ne pleut presque jamais.

Nous pouvons décrire le système du cycle de l’eau en 3 grandes étapes et ou formes, en choisissant comme porte d’entrée les états de l’eau après la Pluie. Ici nous parlons de l’eau sous deux de ses états, soit liquide et gazeux.

Cat. N°1, nous avons l’Eau de Pluie Évaporée

Cat. N°2, nous avons l’Eaux de Pluie Infiltrées

Cat. N°3 nous avons les Eaux de Pluie en écoulement de surface (Ruissellement)

La catégorie N°3 est le cœur du problème, l’eau s’échappe sous forme de cours d’eau. C’est sous cet angle que l’homme peut intervenir par des aménagements spécifiques.

 

Écoulement de Surface
Le début :

Où que nous soyons sur la terre, la pluie prend toujours naissance dans des lieux inondés ou
humides, là où l’eau peut s’évaporer abondamment.
Ces lieux sont les océans, les lacs, les marais, les cours d’eau, les forêts etc.
Cette eau s’infiltre ou s’évapore, si l’eau ne prend pas un de ces chemins elle va suivre
la route dite du Ruissellement soit l’Écoulement de Surface.
A partir de cet instant nous nous dirigeons le plus souvent directement vers le régime de sécheresse voir celui de l’aridité.

Voie 1 : qui conduit vers Sécheresse ou Aridité
Lorsque les forêts disparaissent, en général la couche spongieuse disparaît aussi.
Couche dite spongieuse parce-qu’elle rappelle l’éponge, cette couche est
très riche en humus.
L’humus est une couche supérieure des sols construite, entretenue et modifiée par
décomposition des matières organiques, essentiellement par l’action combinée des animaux,
des bactéries et des champignons de sol. Sa présence est variable.
Aussi cette couche absorbe initialement l’eau de pluie pour lui permettre de s’infiltrer
dans les niveaux plus profonds.
Sans forêt, l’eau ne peut plus être transpirée par les végétaux ce qui empêche sur cette zone
l’élévation de l’humidité dans l’atmosphère pour former des nuages.
Un sol sans végétation ne peut pas absorber et retenir l’eau.
Seul le ruissellement sera possible, et toute l’eau sera perdue.
Dans les régions où la pluie n’est pas régulière et suffisante, le ruissellement de l’eau sur le
sol est une catastrophe et le fondement de la disparation de l’eau sur ces zones.
En effet le ruissellement éloigne l’eau des zones dites vivantes et de stockage, en
direction des cours d’eau.
Le ruissellement, l’érosion, les inondations et la sécheresse font partie du même mécanisme.

 

Voie 2 : qui conduit vers Sécheresse ou Aridité
Dans de nombreuses régions du monde à commencer par l’Europe, le système forestier
primaire a presque partout été remplacé par une forêt orientée vers l’industrie du bois.
(Primaire = ni exploitée ni défrichée par l’homme dans une époque récente)
L’industrialisation des forêts est un concept et méthode permettant de faciliter l’extraction du
bois et aussi produire des essences selon les besoins humains actuels. En contre partie la
plupart du temps, son efficacité n’est pas compatible en termes d’environnement et de
climat. Le stockage de l’eau n’est pas normal dans une foret artificielle, a tel point qu’une
monoculture tire de l’eau, au lieu de participer à sa rétention.
Cela ne veut pas dire qu’une foret industrielle ne remplit aucun rôle naturel, mais ce genre
de culture ne répond pas à toutes les fonctions nécessaires à la stabilité et l’autoprotection
de notre environnement.


Qu’est-ce qu’un système forestier naturel ?
C’est un système forestier avec les caractères et fonctions d’une foret primaire
ll se compose d’un très grand nombre de plantes de générations différentes, avec des
hauteurs, des systèmes racinaires, des caractéristiques et des besoins très variés.
Elle est habitée par une grande variété de micro-organismes, de champignons et d’animaux,
qui constituent également une partie importante du système.
Un système forestier naturel répond entre autres aux critères suivants :
-Photosynthèse
-Réservoir d’eau
-Installation de recyclage de l’eau
-Usine de filtration d’eau
-Usine de nuages
-Habitat pour les micro-organismes, les champignons, les insectes et de nombreux
autres animaux et plantes, petits et grands, qui forment ensemble un système
complexe qui s’influence mutuellement.
-Producteur d’humus (Couche Spongieuse)
-Source d’ombre
-Climatisation
-Contrôle de l’érosion
-Production de bois

Cela ne signifie pas la disparition des solutions facilitées de production et d’extraction de bois
C’est aussi l’objet de notre recherche :

-quelles sont les formes de forêts qui répondent le mieux aux exigences les plus diverses ?

-quelles surfaces doivent être primaires

-a quoi doit ressembler une forêt industrielle

bottom of page